0
0

// La Nouvelle Liberté de Sumegne

La Nouvelle Liberté appartient dorénavant au patrimoine de la ville. Décriée peu après son implantation, à la fois pour son parti pris technique et esthétique, mais aussi pour l’origine de son auteur, non natif de Douala, elle est aujpurd'hui devenue l'emblème de la ville.

12 m de hauteur, 5 m d’envergure, plus de 8 tonnes de masse, en font probablement la plus importante sculpture de matériaux de récupération au monde. L’œuvre est un assemblage de divers matériaux de récupération, d’échelles domestiques et industrielles, liés par une technique de tissage de fil de cuivre sur une ossature de tubes métalliques provenant de l’industrie d’extraction d’hydrocarbures.

Joseph-Francis Sumégné, habitant de Yaoundé, a été accueilli en résidence durant 36 mois à Douala pour la réaliser.




// SUD 2007

La première édition du SUD, SUD 2007 s'est déroulée du 9 au 16 décembre 2007, avec un programme intense qui a consisté en une série d’événements durables et éphémères.

Durant le SUD2007, le patrimoine de la ville de Douala s'est enrichi de trois (3) nouvelles œuvres d'art contemporain : L'arbre à palabres de Bonambappe, de l'artiste français Frédéric Keiff, Nje Mo Ye du camerounais Koko Komegne, SUD-Obélisk du marocain Faouzi Laatiris. A l'occasion du festival, La Nouvelle Liberté, du camerounais Joseph Sumegne a été achevée.

Plus d'infos sur le SUD2007