0
0
0
0
0
0

// Le Jardin Sonore, Lucas Grandin

Lucas Grandin (France) a travaillé, du 7 au 22 février 2010, à la construction de son « jardin sonore ». L'oeuvre, à la fois belvédère vert et orgue à percussions de gouttes d'eau, suscite un intérêt passionné des habitants de ce quartier...

Les jardins biologiques et sonores de Douala, une question/réponse architecturale et sonore en interaction constante avec le biotope, la ville, le quartier et ses habitants. (...)

Un jardin sonore de communauté de quartier, espace public créant un lieu de cohésion sociale et de contemplation au coeur d'une micro jungle, maquillant la cacophonie urbaine à l'intérieur de ses parois d'eau. Maîtrisé avec un aspect biologique de conservation et de redéploiement des plantes du biotope, à travers la mémoire des anciens, et la diffusion aux jeunes. Un jardin, comme base de données (végétales), et d'échanges intergénérationnels.

Un système qui récupère les eaux et les déchets végétaux du quartier par compostage. Composte, vitamine naturelle du jardin, et lien dans le cycle jardin/homme/jardin. L'eau est redistribuée via des sondes, nourrissant juste ce qu'il faut, au goutte-à-goutte les plantes, sur des systèmes hydroponiques raisonnés (cultures optimisées hors-sol). Gouttes d'eau tombant tel un métronome au rythme du besoin de ce jardin suspendu. L'idée est là. (...)(...)

Élancée vers le ciel, cette tour de gués tutoyant le Wouri, trachée du continent Africain, nous accueille sur trois niveaux de surfaces différentes, et invite le public à travers ses bancs et ses escaliers, à contempler le grand fleuve charriant tant d'Histoire. (...)Elle doit être mangrove structurée à l'extérieur et serre intime et feutrée à l'intérieur.(...)

Un jardin biologique et sonore qui à travers son regard, son espace et ses propositions relationnelles, soulignera les interactions et l'identité d'un quartier, et d'une cité d'eau : Douala.

Lucas Grandin, 5 Mars 2009.

Cette œuvre d’art a pu être restaurée à l’occasion du SUD2013, grâce à une opération de crowdfunding. Nous remercions chaleureusement pour leur contribution :
La fondation Lettera27, Kader Attia, Mathieu Desprez, Jean-Pierre Clement, Marie-Agnès Tabard, Arlette Vandeneycken, Roberto Di Puma, Silvia Forni, Tania Gianesin, Ariane Poissonnier, Eva Löhnert Herzog, Jean-Philippe Thouard, Fiona Siegenthaler, Isabelle Perinaud, Philippe Tabard, Guy du Chaffaut, Béatrice et Jean Delaye, Sabine et Xavier de La Chapelle, Marion Gaillard, Vincent Biot, Julie Banos, Léa Marchand, Coline Pellegri, Florent Ourth, Camille Chaumont, Guillaume de la Chapelle, Mélanie Cournot, Paul Myles, Anna Harsanyi, Sandrine Dole, Aliette Cosset, Nina Spaeth Hefez, Cécile Demessine, Patrick Pézier, Julien Machet, Soizic de la Chapelle, Léa Barreau Tran, Leah Touitou, Roselyne Crete, Julie Lapalus et René Chaumont.




// SUD 2010

La seconde édition du festival Salon Urbain de Douala, SUD2010, s'est déroulée du 4 au 11 décembre 2010. Le directeur artistique, Didier Schaub, a désigné Simon Njami en qualité de commissaire général, lequel s'est associé Elvira Dyangani, Koyo Kouoh et Didier Schaub, pour sélectionner et accompagner les artistes. participants de cette édition du SUD.

Plus d'infos ici ou sur le site créé pour l'occasion